Pages

dimanche 31 août 2014

Carrie.

De Stephen King.

Pages : 282.

Prix : 6, 60 (Amazon, Fnac).

Édition : Le Livre de Poche.

Année d'édition : 2013.

Résumé : A dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, Carrie White vit un calvaire, victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu'elle le maîtrise encore avec difficulté...
Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l'aimer, l'invite au bal de printemps de l'école. Une marque d'attention qu'elle n'aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d'un renouveau ! Loin d'être la souillonne que tous fustigent, elle resplendit et se sent renaître à la vie. Mais c'est compter sans l'aigreur et la mesquinerie des autres élèves.
Cette invitation, trop belle pour être vraie, ne cache-t-elle pas un piège plus cruel encore que les autres ?


Mon avis :

Pourquoi ce livre ?
Étant donné que j'avais beaucoup aimé la dernière adaptation cinématographique de ce roman, j'étais impatient à l'idée de lire le livre. (Chronique du film).

La couverture :
C'est une de mes couvertures préférées dans toutes les éditions vf sur ce livre.
Bien ou mauvais ?
Un bon livre même si je me suis ennuyé par moment (peut être par le fait que j'ai vu le film avant) mais Margareth White ainsi que sa fille Carrie sont vraiment flippantes.
Pour parler directement de l'histoire, je l'aime beaucoup, bien qu'il y ait quelques exagérations et un manque d'action par moment.

J'ai trouvé qu'il manquait de l'action par moment pour le bal en partie. Je me suis également un peu ennuyé dans la première partie et un peu dans les deux autres. C'est peut être par le fait que j'ai vu le film avant.

Le livre se divise en trois parties et n'a pas de chapitres. Même si cela ne me dérange pas trop (pour les chapitres), je ne savais pas trop où m'arrêter. La première partie est celle qui m'a le plus ennuyée. On entre directement dans l'histoire et nous découvrons la vie de Carrie. La deuxième est celle qui a le plus d'action puisqu'elle se déroule au bal mais pas que. Je l'ai bien aimé et je peux dire que certains moments étaient assez flippants. La troisième et dernière partie est très courte mais elle explique le dénouement de l'histoire avec le futur de certains personnages.

Parfois dans le récit se glisse des paragraphes de journaux, livres ou d'autres. Certains m'ont assez ennuyé et je trouvais que certains servaient à rien. Mais d'autres sont tout de même intéressant.

Pour les personnages, j'ai bien aimé Sue. Pour Carrie, elle commençait à me faire flipper à partir de la deuxième partie. Sa mère est également effrayante mais ça, dés le début. Un personnage qui m'a assez agacé est le pére de Chris Hargenson.

L'horreur dans ce livre est là mais ne terrorise tout de même pas. Comme je l'ai dit plus haut, Carrie et sa mère sont des personnages flippants et ce sont eux qui nous effraie.

Le style de Stephen King n'est pas si mal mais n'est tout de même pas grandiose.

La fin n'est pas comme celle du film et je dois bien avouer que j'ai préféré celle de l'adaptation.

Carrie est donc un bon roman mais qui manquerait un peu d'action par moment. L'horreur est un peu là avec des personnages effrayants. Un style assez bon mais une fin un peu décevante.

Récapitulatifs :
Les points positifs : Une super histoire. Des personnages effrayants. Un style assez bon.
Les points négatifs : Certains paragraphes ennuyant. Manque d'action. Fin décevante.

4 commentaires:

  1. C'est vrai que la couverture est bien sympa =D Flippante à souhait !
    Je pense que je finirai bien par lire ce livre... mais ce n'est clairement pas une priorité.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...